• Daniel Radcliffe

    Fichier:Daniel Radcliffe, November 2010.jpg

    Biographie :

     Son père, Alan George Radcliffe, est chrétien protestant et sa mère, Marcia Jeannine Gresham, est de confession juive. Daniel, couramment appelé Dan, est fils unique. Radcliffe a fait ses études dans des écoles indépendantes pour garçons[2], y compris Sussex House School, une école de nos jours appelée Cadogan Square, dans Chelsea, à Londres[3]. Se considérant mauvais élève, Daniel décide d'arrêter les études pour pouvoir poursuivre sa carrière d'acteur tranquillement[4], et pour également éviter les nombreux paparazzis qui le poursuivent.

    Carrière:

     Débuts :

    Avant d'interpréter le sorcier le plus connu du monde de la littérature jeunesse, il fait ses débuts en 1999 dans David Copperfield en interprétant le rôle de David enfant (il y fera la rencontre de Maggie Smith qui incarnera plus tard Minerva McGonagall à ses côtés), téléfilm de la BBC.

    En 2001, il est apparu dans Le Tailleur de Panama de John Boorman où il incarne le fils de Geoffrey Rush, aux côtés de Jamie Lee Curtis et Pierce Brosnan.

    Saga Harry Potter :

     Daniel Radcliffe incarne pour la première fois Harry Potter à onze ans dans l'adaptation au cinéma du premier roman de J. K. Rowling : Harry Potter à l'École des Sorciers réalisé par Chris Columbus en 2001 où il fera la connaissance des interprètes des personnages de Ron Weasley et d'Hermione Granger, Rupert Grint et Emma Watson, avec qui il tournera toutes les suites : Harry Potter et la Chambre des secrets toujours de Chris Columbus en 2002 à treize ans, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban d'Alfonso Cuarón en 2004 à quatorze ans (incarnant Harry à treize ans), Harry Potter et la Coupe de feu de Mike Newell en 2005 à quinze ans (Harry, quatorze), et Harry Potter et l'Ordre du phénix de David Yates en 2007 à dix-sept ans (et Harry, quinze), et Harry Potter et le Prince de sang-mêlé de nouveau sous la direction de David Yates en 2009 à dix-neuf ans (Harry, seize). L'ultime volet Harry Potter et les Reliques de la Mort, une troisième fois aux commandes de David Yates est divisée en deux parties : la première est sortie en novembre 2010 et la seconde en juillet 2011. Dans ce dernier volet, Daniel, alors âgé de vingt-et-un ans, incarne Harry Potter à l'âge de dix-sept ans, pour la dernière fois. Daniel Radcliffe pense qu'avoir d'autres films en projet pourra alors l'éloigner du petit sorcier.

    Autre personnage emblématique :

     En 2006, il fait une apparition restée célèbre dans un épisode de la série télévisée britannique Extras de Ricky Gervais et Stephen Merchant, auteurs de la version originale de The Office. Dans cet épisode, Daniel interprète une version parodique de lui-même, ou plutôt de la vision qu'on pourrait avoir de lui : un adolescent star totalement puéril, gâté, obsédé par le sexe, et essayant constamment de séduire tout ce qui bouge, en particulier les femmes plus âgées, car il est persuadé d'avoir un charme exceptionnel. Extras est nommée aux Emmy Awards 2007, dans la catégorie meilleure comédie, et a été écrite, entre autres, pour des apparitions de Ian McKellen, David Bowie, Orlando Bloom, Ben Stiller ou Chris Martin.

    En 2007, il est également à l'affiche de December Boys de Rod Hardy où il incarne à nouveau un orphelin, et de My Boy Jack, téléfilm de Brian Kirk, dans lequel il joue le rôle du fils de Rudyard Kipling, John (diminutif Jack), qui après avoir été réformé à trois reprises pour myopie, réussit néanmoins grâce aux connaissances de son père à entrer dans l'armée à l'âge de dix-huit ans ; il disparaît au cours de la bataille de Loos. Rudyard Kipling doit alors faire face à sa responsabilité dans la mort, non seulement de son fils, mais de tous les jeunes hommes que ses articles ont convaincus de s'engager dans la Première Guerre mondiale. Le téléfilm a été diffusé le 11 novembre 2007, jour de commémoration de l'Armistice, sur la BBC One.

    Théâtre :

     De février à juin 2007, il est à l'affiche d'Equus de Peter Shaffer - dramatuge contemporain et notamment auteur d' Amadeus - pièce de théâtre où il retrouve l'acteur Richard Griffiths qui interprète le rôle de l'oncle de Harry, Vernon Dursley. Il reçoit d'excellentes critiques de la part des journaux les plus sévères pour son interprétation du jeune adolescent Alan Strang, personnage qui voue une passion érotique et morbide aux chevaux, vénère son dieu Equus, et se retrouve aliéné par cet étrange culte. Après une tentative avortée de faire l'amour à une jeune fille dans l'écurie où il s'est trouvé un travail, le personnage, accablé par le regard omniscient du dieu Equus, aveugle six chevaux avec un crochet. La pièce retrace le travail du psychiatre Dysart auquel a été confié le cas du jeune Strang. Cette pièce comporte plusieurs scènes d'une intensité théâtrale exceptionnelle, parmi lesquelles l'ultime scène, acmé durant laquelle Alan Strang revit le drame, et est mis à nu, à la fois physiquement et psychologiquement.

    Vie privée :

     Daniel Radcliffe souffrirait d'une légère dyspraxie, qui est une particularité du cerveau empêchant la bonne coordination des gestes. Cependant, comme il l'a lui-même déclaré, cela ne l'empêche pas d'exercer son travail d'acteur et de comédien car sa dyspraxie est d'un degré assez faible. Mais cela l'oblige tout de même à davantage de travail pour obtenir un résultat[5].

    • Durant la promotion du dernier volet d'Harry Potter, Radcliffe avoue au magazine GQ avoir eu des problèmes d'alcoolisme durant le tournage du Prince de sang-mêlé. Mais, il dit également ne plus jamais avoir touché d'alcool depuis plus de deux ans. Aujourd'hui, l'acteur se dit guéri.

    Sa collaboration pour les œuvres caritatives :

    Grâce à sa sélection pour le rôle principal dans l'adaptation cinématographique de la saga Harry Potter, Daniel Radcliffe a notamment touché plus de 15 millions d’euros pour son rôle dans Harry Potter et l’Ordre du Phénix.

    Il participe ainsi à de nombreuses œuvres caritatives, dont Demelza House Children's Hospice. Cet hôpital se situe à Sittingbourne dans le Kent et traite les enfants en phase terminale de maladies. Cet hôpital a pour but de donner « de la vie aux journées, quand les journées ne peuvent ajouter de la vie ».

    Il a également fait une donation au Trevor Project, une organisation américaine qui œuvre contre le suicide des jeunes homosexuels aux États-Unis, en fournissant notamment une assistance téléphonique 24/24h. « C'est très triste de savoir qu'en 2009 le suicide est une des trois causes principales de décès chez les jeunes, et c'est dramatique d'apprendre que les jeunes homos sont jusqu'à quatre fois plus susceptibles de tenter de se suicider que les jeunes hétérosexuels », a-t-il dit. Le montant du don a été qualifié d' «important ». Daniel Radcliffe semble sensible à la cause homosexuelle et a déclaré « J'ai grandi autour de gays toute ma vie, au fond, ça explique peut-être pourquoi je suis de parti pris et que certaines personnes pensent que je suis homo lorsque je les rencontre… ce que je trouve génial[6] ».

    Il a aussi donné une mèche de ses cheveux et un autographe pour le British Charity[7], ce qui a permis de récolter la somme de 750 livres (soit environ 960 euros) en 2003.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :